Traces Contemporaines

Cie il y a

« La compagnie de danse IL Y A voit le jour en 2011. J’ai toujours aimé fabriquer des histoires de corps, composer des créations, rechercher une gestuelle, une scénographie. Réunir des danseurs autour d’une dynamique commune, définir un langage poétique à travers le mouvement fait partie de ma vie. Depuis plus de 15 ans je partage cet élan avec des danseurs de tous âges et de tous horizons.  Grâce à ces expériences multiples et aux rencontres qui les ont nourries, j’ai façonné une sensibilité et un engagement artistique. Partant d’un désir profond d’inscrire mes projets d’écriture chorégraphique dans une dynamique nouvelle et de les rendre plus visibles, je souhaite partager aujourd’hui mon travail de chorégraphe en le diffusant, en le faisant voyager. Il est essentiel de le baptiser, comme l’on nomme un tout jeune enfant, comme l’on nomme ce qui fait sens. »
Nora Turpault, chorégraphe

La compagnie IL Y A réunit un groupe de danseuses amateurs qui suivent la formation scénique auprès de Nora Turpault. En complément de leur pratique régulière de la danse, elles intègrent ce laboratoire de recherche chorégraphique avec l’envie d’amener la compagnie à aller plus loin dans le projet de corps de chacune.

Créations

Itinérances

création 2013-2014

Nora Turpault a conçu cette pièce intimiste  en partant de la notion « d’être au monde ». Dans le premier volet, elle a imaginé trois temporalités qui ont enraciné le devenir de chacune des interprètes. A partir de là, l’enjeu était de définir une gestuelle commune faite d’unissons et de nuances. Comme un témoignage. Un acte poétique. Naître, croître, grandir, devenir et se laisser guider par une pulsion de vie qui nous met à l’épreuve, nous enracine, nous donne des ailes. Rester fidèle à notre désir originel bien qu’il soit vertigineux. « Vivre de désir, c’est aller chercher le déséquilibre qui nous apprend à tenir debout. » Blanche de Richemont Eloge du désir.

En s’inspirant de la numérologie vibratoire, qui est l’étude des Nombres inscrits dans notre date de naissance, notre nom de famille et nos prénoms, le deuxième volet « d’Itinérances »  traverse la symbolique de chaque nombre allant de 0 à 9. La compagnie a recherché une gestuelle et une dynamique propre à chaque nombre : cette nouvelle étape de la création traverse l’origine du 0, la force individuelle du 1, l’élan de fusion contenu dans le 2, le mouvement qui nous pousse à communiquer imprimé dans le chiffre 3 et  à travers le 4 enfin l’incarnation dans la matière.
 

Chorégraphie : Nora Turpault

Interprétation : Sophie Aly, Anaïs Cortvriendt, Hélène Costes, Angélique Garcia, Cécile Gros, Magali Liarsou, Jacqueline Marco, Nora Turpault

 

La chorégraphe

La pratique pluri disciplinaire de la danse dès son plus jeune âge, auprès de Nathalie Bénac (classique, jazz, moderne, claquettes), amène Nora Turpault à suivre des stages intensifs en France et à l’étranger. Parallèlement,  ses études en Lettres Modernes nourrissent sa sensibilité de danseuse et de chorégraphe. La découverte de la danse contemporaine est déterminante dans son parcours. Elle façonne alors sa propre gestuelle et construit un enseignement influencé par les différentes esthétiques rencontrées. En 2006, elle fonde l’association Traces Contemporaines à Cahors, pour partager sa passion pour l’art chorégraphique.

Depuis 15 ans, elle développe une action pédagogique et artistique au Centre Chorégraphique Nathalie Bénac. Elle intervient depuis 2006 au Trait Bleu (Toulouse) et dans des dispositifs tels que « Danse à l’école » en partenariat avec l’Adda du Lot et l’Inspection académique.

« Je cherche à transmettre une expérience sensible et une technique pour libérer un mouvement juste en respectant la personnalité de chacun. La relation à la musique, au temps et à l’espace est essentielle. J’explore la musicalité du corps dans son rapport au silence, au rythme, à la sensation. Danser passe par un don de soi. C’est un acte de vie. »